Blessures de terre

En éveillant l’intérêt, l’esthétisme peut véhiculer un message puissant d’alerte. Révéler une indignation à la hauteur de la blessure ressentie. Parfois cette blessure peut être silencieuse surtout lorsqu’il s’agit de la terre, muette et qui subit de plein fouet des traumatismes. Eradication de la végétation sauvage au profit de l’agriculture expansive, coupe de bois de chauffe, surpâturage, érosions hydrique ou éolienne blessent en profondeur physique et , temporelle les sols sans défense.

L’exposition « blessures de terre » illustre avec noblesse les problèmes essentiels de l’écologie mondiale. Les images de grands photographes de nature et d’environnement portent en elles une valeur de témoignage et une force symbolique. Afin de sensibiliser tous les publics, un niveau de lecture est spécialement adapté au jeune public permettant de familiariser chacun avec une problématique vitale : l’érosion des ressources naturelles en général et  alimentaires en particulier.

 

Exposition visible à Bernay du 5 au 16 octobre:

au conservatoire intercommunal rue de Picardie

à la maison des associations, rue J.Philippe Bréant

Exposition visible à Pont-Audemer du 5 au 16 octobre, médiathèque La Page, quai François Mitterrand

Entrée libre, exposition visible aux horaires d’ouverture habituels des lieux