Permaculture et autonomie

Au cinéma Majestic, le vendredi 18 octobre, 20h

Quand deux trentenaires se posent des questions sur nos modes de vie, nos choix, notre modèle de société où vont-ils chercher des réponses ? Eux-mêmes, un peu partout à travers le monde.  L’une, réalisatrice, et  l’autre, éducateur à l’environnement, ont parcouru 30 000 kilomètres par voies terrestres. De la Sibérie au toit de l’Himalaya, en passant par Bangkok, la Chine, l’Inde mais aussi la France, ils  ont rapporté de dix pay des solutions concrètes avec un dénominateur commun : la permaculture. « Plus qu’une alternative à l’agriculture moderne, c’est un mode de vie, équitable et durable ».  Démontrant que les moyens d’action, en ville ou à la campagne, sont simples et accessibles à tous. Construction, jardinage, énergie, relations, solidarité, créativité, une nouvelle aventure humaine s’offre à chacun.  « Nous nous rappellerons que l’agriculture fut un temps considérée comme un art et que le respect de la nature était élevé au plus haut degré de développement d’une société. »

Permaculture, la voie de l’autonomie, un film français de Carine Coisman, Julien Lenoir , 1h08